Quand on parle du numérique dans l’éducation, on évoque davantage les risques que les apports. Pourtant, la pandémie du Covid-19 nous l’a montré : le numérique est aujourd’hui indispensable dans l’enseignement. Au-delà de l’engouement qu’il suscite chez les élèves, il ouvre de nouvelles perspectives dans les apprentissages et les débouchés. Les programmes scolaires forment donc les nouvelles générations aux outils et aux compétences requises pour évoluer dans un monde connecté. L’objectif : leur transmettre les bonnes pratiques pour un usage raisonnable et responsable des différentes technologies.

Quels sont précisément les enjeux du numérique dans l’éducation ? Quels sont les bénéfices pour les élèves et les étudiants ? Quelles sont les limites ? Nous revenons avec vous sur ces interrogations.

Les compétences numériques dans les programmes scolaires

Connaître et maîtriser les compétences numériques est essentiel pour pouvoir utiliser les outils et services de ce secteur de manière responsable. Afin de former les plus jeunes à ces pratiques, la présence du numérique a été graduellement renforcée dans le socle commun et les programmes de l’école, du collège et du lycée. Les élémentaires sont sensibilisés aux nouvelles technologies et au codage, les collégiens ont accès à un enseignement spécifique aux médias et à l’information et sont initiés à la programmation informatique et les lycéens peuvent s’orienter vers des enseignements de spécialité dédiés.

Pour définir le niveau attendu, les ministères chargés de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et de l’Innovation ont élaboré un cadre de référence des compétences numériques (CRCN) destiné aux apprenants de l’école primaire au supérieur. Il définit cinq domaines dans lesquels seize compétences sont attendues et évaluées en huit niveaux de maîtrise progressive. Inspiré du cadre européen, ce dispositif vise à terme à faciliter la mobilité des élèves et étudiants sur le territoire, notamment au niveau professionnel.

Les cinq domaines et leurs seize compétences :

1.Information et données

Mener une recherche

Gérer des données

Traiter des données

2.Communication et collaboration

Interagir

Partager et publier

Collaborer

S’insérer dans un monde numérique

3.Création de contenu

Développer des documents à contenu majoritairement textuel

Développer des documents visuels et sonores


Adapter les documents à leur finalité

Programmer

4.Protection et sécurité

Sécuriser l’environnement numérique

Protéger les données personnelles et la vie privée

Protéger la santé, le bien-être et l’environnement

5.Environnement numérique

Résoudre des problèmes techniques

Évoluer dans un environnement numérique

Ces compétences numériques font l’objet d’une certification délivrée par la plateforme Pix en fin de collège et au cycle terminal du lycée. Reconnue par l’État, elle est un atout dans le supérieur, notamment dans le cadre d’une recherche de stage ou d’alternance.

L’espace numérique de travail à l’école

En milieu scolaire, le numérique est un sujet d’apprentissage mais aussi un outil ! En effet,  les écoles disposent d’un système appelé l’Espace Numérique de Travail (ENT) qui propose un ensemble d’outils digitaux facilitant les échanges entre les équipes pédagogiques, les élèves, les parents et le personnel administratif (messagerie, emplois du temps, bulletins, espace de travail ou de stockage…).

L’ENT favorise également l’accès à des ressources pédagogiques variées pour les élèves et les enseignants :

  • Eduthèque : portail gratuit et sécurisé qui donne accès à un ensemble de ressources de grands établissements publics à vocation culturelle et scientifique
  • Banques de ressources numériques éducatives : banques de ressources téléchargeables et modifiables par les enseignants et les élèves du CM1 à la 3ème. De nouvelles banques sont consacrées aux langues vivantes et cultures de l’antiquité niveau lycée.
  • ÉTINCEL : plateforme de ressources pour favoriser l’émergence d’une réelle culture technique et industrielle pour tous les élèves
  • Des ressources pour l’apprentissage de la programmation et de la pensée algorithmique
  • Édu-Up : dispositif de soutien à la production et à la diffusion de contenus et de services numériques innovants pour l’enseignement
  • Édu_Num : lettres d’information thématiques
  • Édubases : banque de fiches descriptives de pratiques pédagogiques mobilisant le numérique

Les filières du numérique

Programmation, recherche, intelligence artificielle, expertise, conseil, marketing, communication, audiovisuel… Le numérique est présent dans tous les secteurs de l’économie. Les métiers du numérique sont innombrables, très prisés par les entreprises et amenés à se développer fortement dans les années à venir. L’objectif de l’enseignement et des formations spécialisées est donc de former efficacement les élèves et les étudiants aux compétences attendues dans ces secteurs.

Pour les élèves qui souhaitent entamer des études dans le numérique, le développement web et le digital, il n’existe pas un parcours type à suivre. Chaque profil (artistique, littéraire, scientifique…) peut y accéder par une voie qui lui correspond. En suivant :

  • Un bac général, il est possible de choisir les enseignements de spécialité suivants : Mathématiques, Numérique et Sciences Informatiques (NSI) et Sciences de l’Ingénieur (SI).
  • Un bac STI2D, les élèves acquièrent des compétences technologiques communes à tous les domaines industriels, ainsi que des compétences approfondies dans un champ de spécialité (Innovation technologique, Ingénierie et développement durable et Physique-chimie et mathématiques).
  • Un bac STMG, les élèves sont formés au fonctionnement des organisations : relations inter-département, nouveaux usages du numérique, marketing, mesure de la performance, analyse des stratégies d’entreprise…
  • Bac pro Systèmes numériques, les élèves abordent l’ensemble des compétences professionnelles permettant au technicien d’exercer les activités liées à la préparation, l’installation et la maintenance des systèmes.

Les possibilités d’orientation après ces baccalauréats sont multiples : classes prépas, BTS/DUT (web design, informatique, réseaux, etc) écoles (ingénierie, commerce, programmation, design, etc) licences dans le domaine informatique… Leur accessibilité dépend du parcours scolaire suivi.

La visioconférence, une solution aussi qualitative que le présentiel

La visioconférence est un outil de communication qui s’est avéré utile et efficace ces deux dernières années. Généralement utilisé par les grands groupes internationaux dont les équipes sont délocalisées, cet outil a connu un véritable essor auprès du grand public et dans l’enseignement. Aujourd’hui, nombreuses sont les applications qui proposent un service de visioconférence qualitatif et fiable : Google Meet, Zoom, Skype… Celles-ci simplifient les échanges, le partage de documents et la prise de notes collective.

Proposer ses services en présentiel et en distanciel, c’est le choix qu’a fait Cours Legendre. L’agence a souhaité rendre ses cours particuliers, cours collectifs et son coaching scolaire accessibles à toutes les familles. En effet, la visioconférence a pour avantage de faire disparaître les barrières géographiques. Elle facilite l’organisation tout en conservant les clés de la réussite d’un cours en présentiel.

La qualité de l’offre en distanciel de Cours Legendre se justifie par les points suivants :

  • des enseignants de l’Education Nationale formés aux outils numériques ;
  • une pédagogie qui privilégie les interactions pour parer à l’absence physique de l’enseignant et engager les plus jeunes ;
  • des programmes identiques en présentiel et en distanciel, afin de répondre aux besoins de chaque élève, quelle que soit leur localisation ;
  • un suivi personnalisé.

Le “blended learning” dans le supérieur

Certaines écoles et formations du supérieur font le choix du “blended learning”. Ce mode d’apprentissage combine formation en ligne (e-learning) et formation en présentiel. En proposant cette alliance, il offre la flexibilité et la praticité des cours en ligne et le concret du présentiel à l’école ou en entreprise. Que ce soit à distance ou en présence, travaux de groupe et échanges d’expériences sont propices à l’engagement de l’apprenant.

Ce qu’il faut retenir…

Le numérique dans l’enseignement apporte ainsi plusieurs bénéfices. Il prépare les élèves à la maîtrise de nouveaux modes de communications, participe à la formation de citoyens responsables, favorise leur insertion professionnelle et implique les parents dans la scolarité de leurs enfants. Enseigner les bonnes pratiques et inciter à la familiarisation avec les différents outils sont une garantie de la bonne maîtrise du numérique dès le plus jeune âge.

Certains outils et nouveaux services du numérique restent cependant peu exploités. Réalité immersive ou intelligence artificielle offriraient, par exemple, de nouvelles possibilités d’interactions ou d’accompagnement du parcours d’apprentissage des élèves. Le numérique rend le champ des possibilités large.