Le 2 septembre, les enfants de primaire, collège et lycée reprendront le chemin de l’école. Après deux longs mois de vacances, reprendre les bonnes habitudes et se réadapter au rythme scolaire n’est pas si facile. Comment les aider à s’y préparer ? On vous guide.

Retrouver un bon rythme de sommeil

Le sommeil joue un rôle important dans la réussite scolaire des enfants, petits et grands. Des études montrent qu’il affecte la concentration, la mémorisation, l’attention, la gestion des émotions et du stress. Il est donc important que votre enfant retrouve un rythme de sommeil normal. Quelques jours avant la rentrée, fixez avec lui des horaires de coucher et de réveil précis. Il devra par exemple se coucher et se lever 10 minutes plus tôt au cours des deux jours qui suivent puis, passer à 15 minutes. La réadaptation se fera ainsi progressivement et en douceur.

Par ailleurs, le temps de sommeil nécessaire diffère selon les âges et doit être respecté : de 6 à 13 ans, de 9 à 11 heures sont nécessaires, de 14 à 17 ans, 8 à 10 heures sont recommandées. À partir de 18 ans, de 7 à 9 heures suffisent.

Pour que l’endormissement se fasse en douceur, une règle essentielle est à mettre en place  : bannir les écrans au moins une heure avant le coucher ! Tablette, téléphone, ordinateur et  télévision stimulent le cerveau et ralentissent la production de mélatonine, l’hormone du sommeil. Privilégiez une activité douce et propice à sa détente, comme la lecture : lisez à deux ou laissez-le faire en autonomie.

Pratiquer une activité physique en journée

L’idéal pour qu’il dorme bien, c’est de lui faire faire de l’exercice physique. Si votre enfant peine à trouver le sommeil, il faut le fatiguer et le relaxer avec une activité en journée : marche, vélo, piscine, football… Organisez des sorties en famille, l’après-midi, ou laissez-le se défouler au moins une heure par jour en extérieur. Cela lui permettra de se dépenser et par la même occasion de décompresser avant la reprise. En effet, le sport est bon pour le moral !

Profitez de la rentrée pour l’inciter à continuer le sport en l’inscrivant dans un club ou une association. La pratique du sport hebdomadaire participe à son bon développement sur le plan physique, cognitif et social. Pour lui assurer une place, il est conseillé de s’y prendre à l’avance. Mais devant le panel de disciplines proposées, comment l’aiguiller dans son choix ? Voici quelques idées d’activités et leur bienfaits :

  • Le jonglage ou l’athlétisme pour gagner en adresse
  • La natation ou les sports de combats pour canaliser l’énergie et travailler l’endurance 
  • Les arts martiaux pour apprendre l’écoute et le respect
  • Le tennis pour développer la tactique et la force 
  • Les sports de ballon pour la coordination et le travail d’équipe

Manger équilibré 

Si retrouver un bon rythme est important pour le sommeil, c’est aussi valable pour l’alimentation. À la veille de la rentrée, reprendre ses repas de manière régulière et à des heures fixes peut aider votre enfant à retrouver ses marques le jour J à l’école.

Si ce n’était plus le cas pendant les vacances, il doit également recommencer à manger de façon équilibrée, notamment le matin. Le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée : pris correctement, il apporte au corps 20 à 25 % des besoins énergétiques nécessaires pour la journée. Pour rester concentré tout au long de la journée et bien mémoriser ce qu’il apprend, il en aura grandement besoin.

L’impliquer et le responsabiliser 

Impliquer son enfant dans une activité ou une tâche, c’est lui donner envie de découvrir et d’utiliser ses sens pour prendre en main son environnement. En grandissant, il prend conscience de ce qu’il est capable d’accomplir par lui-même, gagne en autonomie et acquiert des automatismes : il devient responsable.

La rentrée est le moment idéal pour redéfinir avec lui le rôle qu’il a au sein de la famille et dans la préparation de sa rentrée. Afin de le responsabiliser, plusieurs outils et astuces sont efficaces. En voici quelques exemples :

Le tableau des tâches
Ce classique de l’organisation familiale répartit équitablement les tâches quotidiennes entre les différents membres d’une famille selon les âges et les capacités de chacun. Réinstauré à la rentrée, il redonnera à votre enfant un cadre rassurant dans lequel il se sentira véritablement acteur. Il ne sera pas question de subir une corvée mais bel et bien de participer à la vie de la famille et d’y prendre plaisir. Pour assurer le bon fonctionnement de cet outil, proposez un tableau avec une esthétique plaisante et personnalisée, qui lui donnera envie de s’y référer. Prévoyez aussi un système lui permettant d’indiquer qu’il a bien effectué sa tâche. Il appréciera avoir une preuve du travail accompli.

Quelques jours avant la rentrée, ajoutez à ce tableau une colonne de petits rituels de travail. On ne parle pas ici de révisions mais simplement de courtes plages horaires dans lesquelles il aurait à pratiquer une activité faisant travailler son attention et sa patience. Il est important qu’il réapprenne à se concentrer.

Le tableau des routines
Sur le même principe que le tableau des tâches, il indique les petits gestes du matin et du soir à effectuer quotidiennement. La routine apporte un sentiment de sécurité aux enfants, notamment chez les plus petits. Cet outil favorise leur autonomie par son aspect visuel qui facilite la compréhension et l’automatisation. Il permettra donc à votre enfant de reprendre ses habitudes avant la rentrée et de les conserver après, tout au long de l’année ! 

L’achat des fournitures scolaires
Pour l’impliquer davantage dans la préparation de sa rentrée scolaire, quoi de mieux que de le faire participer à l’achat des fournitures scolaires ! Il prendra conscience de l’imminence de la rentrée et faire des choix l’aidera à se projeter : il retournera en classe avec des affaires qu’il aura choisi par lui-même. Le laisser se familiariser avec ses fournitures lui apportera également un sentiment de sécurité.

Engager le dialogue 

Première rentrée des classes, premiers examens ou début de l’orientation, l’enjeu n’est pas le même pour tous les élèves et génère de véritables inquiétudes. Il est donc important que vous en parliez avec votre enfant, surtout s’ il a tendance à mal vivre le retour en classe. L’objectif est de soulager son angoisse (et de ne pas lui transmettre la vôtre)!

Pour que votre échange se passe bien, assurez-vous d’engager la conversation dans un cadre rassurant et au moment de la journée où il est le plus attentif. Le dîner ou le coucher peuvent être des moments privilégiés pour discuter. Il doit se sentir pleinement en confiance pour vous faire part de ce qu’il ressent.

Au cours de la discussion, veillez à adopter un langage positif en parlant de l’école. Énumérez-lui les avantages à y retourner et profitez-en pour lui raconter quelques souvenirs de vos propres rentrées scolaires. Soyez attentif à son attitude. S’il n’est pas réceptif et qu’il évite le sujet, proposez-lui simplement d’en parler à autre moment. Il reviendra éventuellement vers vous. 

Sommeil, alimentation, activité physique, temps de concentration… Profitez donc des quelques jours restants avant la rentrée pour réinstaurer les rituels et bonnes habitudes que votre enfant avait avant les vacances. Il s’agit de le remettre dans le bain en douceur. Et pour que le Jour J ne soit pas synonyme d’angoisse, dédramatisez le en en parlant avec lui !