La maîtrise de la langue orale et écrite est fondamentale dans le développement de l’enfant et s’acquiert notamment par la lecture. En la pratiquant dès le plus jeune âge et de manière régulière, l’enfant enrichit son vocabulaire et sa culture, gagne en autonomie, améliore son expression et se sensibilise au monde qui l’entoure. Il se familiarise avec les mots et leurs multiples sens pour comprendre et être compris. Autant d’acquis qui lui sont nécessaires pour aborder sereinement chaque étape de son parcours scolaire !

Cette année, le gouvernement s’est donné pour objectif de “mettre la lecture au cœur de la vie de tous les Français en portant une attention plus particulière aux plus jeunes et à ceux qui en sont éloignés”. Pour ce faire, la lecture a été déclarée “Grande cause nationale” de l’été 2021 à l’été 2022. Dans cette dynamique, de quelles manières pouvez-vous motiver votre enfant à lire et l’accompagner vers le plaisir de la lecture autonome ? 

Associer lecture et plaisir

Donner envie de lire à votre enfant passe avant tout par la transmission d’une notion essentielle : le plaisir. Pour arriver à introduire cette notion dans son quotidien, il a besoin de prendre exemple sur quelqu’un, en l’occurrence, vous. En effet, les enfants apprennent beaucoup des actions de leurs parents et ont tendance à vouloir les imiter. Posez-vous la question suivante : mon enfant m’a-t-il déjà vu lire et y prendre du plaisir ? Si la réponse est oui, continuez à vous accorder des périodes de lecture quotidienne : le simple fait de vous voir lire suffira à susciter son attention. Si la réponse est non, prenez quelques minutes dans la semaine pour lire au moins un chapitre de votre roman préféré en sa présence et faites-lui part de votre expérience. Il sera réceptif à votre ressenti car ce qui compte pour vous compte pour lui.

Une fois sa curiosité attisée, mettez en place des temps de lecture partagée. Chaque soir, proposez-lui de lire une histoire courte ou un chapitre, collectivement, en alternant les tours de lecture. Associé à la notion de partage, le temps de lecture partagée s’ancrera ainsi dans son esprit comme une activité familiale positive. Profitez aussi de ces instants pour découvrir ses centres d’intérêt et partager les vôtres, pour transmettre votre passion des livres, pour échanger autour des sujets abordés dans le texte et pour lui en dire un peu plus sur votre lien à la littérature. Si dans votre enfance vous étiez vous-même un lecteur passionné, parlez-lui de vos ouvrages favoris et invitez-le à les relire avec vous. Petit à petit, il ressentira le besoin de  terminer les histoires seul. Ce seront ses premiers pas dans la lecture autonome.

Attention, cependant, à ne pas trop lui en demander ! La lecture nécessite une dose importante d’attention et de concentration. Il se fatiguera vite, en particulier le soir.

Le laisser choisir ses lectures

Il n’existe pas de “bons” ou de “mauvais” livres. La diversité des histoires et des formats en littérature est idéale pour contenter les envies de chacun. Pour que la lecture de votre enfant soit active et motivée, il est primordial que le plaisir en soit le moteur. Pour cela, octroyer-lui la possibilité de choisir lui-même ses ouvrages en l’emmenant à la bibliothèque. Sur place, laissez-le s’accoutumer aux différentes sections et étagères à disposition, il aura l’ampleur du choix et un accès à des formats variés. Si vous le sentez hésitant, accompagnez-le demander des informations aux conseillers présents sur place ou bien guidez-le par vous-même tout en respectant ses envies. Sa curiosité, melée à l’atmosphère apaisante du lieu, l’amènera à faire de belles découvertes en autonomie et sans contrainte.

Si votre tout-petit, lui, réclame souvent le même livre, ce n’est pas grave. C’est même une bonne chose ! Relire la même histoire est propice à l’émergence des émotions positives car le choix de l’enfant s’oriente vers celle dans laquelle il se sent le mieux. Par ailleurs, gardez en tête que chaque relecture ancrera le sens des mots dans sa mémoire et favorisera l’appropriation de l’histoire lue.

Faire de la lecture un rituel 

Idéalement instauré avant l’heure du coucher, le rituel de lecture est sécurisant. Dans un petit coin de sa chambre aménagé avec des coussins de sol, un tapis et des éclairages, l’enfant apprivoise les différentes histoires qu’il a choisies. De cette manière, il gagne en confiance et les livres dont le volume est plus conséquent l’intimident moins. Sur le long-terme, cette pratique vise à enrichir ses relations, à le mettre sur la piste de la lecture autonome et de manière générale, à le faire progresser à l’école.

Un rituel du soir c’est aussi et surtout lui offrir la possibilité d’apprendre à se connaître au fur et à mesure de ses lectures. Plus le temps passé plongé dans l’intrigue sera long, plus sa perception des personnages et sa capacité à déchiffrer leur rôle respectif s’affineront. Il découvrira par la suite, son habilité à s’identifier à ceux-ci : l’identification au héro, à la fois dans le dépassement de soi et le narcissisme mais également au méchant, personnage fictif en proie à des sentiments négatifs pourtant bien réels tels que la colère, la frustration ou la tristesse. Cette expérience l’aidera à identifier ses propres traits de caractères et à s’accepter tel qu’il est.

Encourager la lecture à voix haute 

La lecture à voix haute présente deux avantages majeurs : elle contribue à l’appropriation de l’histoire et, par conséquent, favorise l’empathie envers les personnages et entraîne l’enfant à identifier les intonations à mettre. Votre enfant pourra ainsi donner vie à l’histoire et d’une certaine manière, y prendre part.

Si il rencontre des difficultés, ou bien s’il débute, renforcez son apprentissage avec des ouvrages spécialisés dans la lecture à voix haute et la prononciation. Il en existe de nombreux proposant une initiation pas à pas au travers de petits exercices et d’histoires courtes adaptées à son niveau.

Faites-le également lire à voix haute en dehors de la maison : les panneaux et les publicités aperçus sur le chemin de l’école ou des activités extra-scolaires représentent des opportunités de lecture supplémentaires ! 

Lire des romans adaptés au cinéma

Et pourquoi ne pas allier le plaisir de la lecture à celui du cinéma ? Le cinéma, tout comme la lecture, est un hobby bénéfique. Emotions, relations humaines et autres sujets de société sont abordés de diverses manières selon le public visé. Parmi les différentes catégories de films, il en existe une qui pourrait tout particulièrement l’intéresser : les adaptations. De nombreuses œuvres cinématographiques à la renommée internationale sont en effet inspirées de romans. Faites à votre enfant la proposition suivante : à chaque fois qu’il terminera un livre ayant été adapté au cinéma, vous regarderez le film ensemble ! C’est une astuce qui lui permettra de surpasser l’appréhension des romans en plusieurs tomes, pour lesquels le nombre de pages ou le volume peut parfois paraître effrayant et lui donnera l’opportunité d’effectuer une comparaison entre les deux représentations. 

Quelques idées de romans adaptés au cinéma :

  • Harry Potter, JK Rowling
  • Hunger Games, Suzanne Collins
  • Le Seigneur des anneaux, J.R.R Tolkien
  • Les misérables, Victor Hugo

Le concept est également valable pour les pièces de théâtre !

Souscrire à un abonnement magazine

Le magazine est une excellente alternative au livre. Par son format, il génère moins d’appréhension au moment de sa lecture et par son contenu, il plaît au plus grand nombre. Selon son éditeur et la tranche d’âge à laquelle il s’adresse, le magazine traite de sujets spécifiques adaptés soit aux petits qui s’éveillent tout juste au monde extérieur, soit aux adolescents en pleine construction.

Si votre enfant se passionne pour un sujet en particulier : le sport, la mode, les animaux, l’actualité… Proposez-lui un abonnement à un magazine spécialisé ! C’est un support approprié pour une lecture personnalisée et à portée de main ! Interviews, dossiers, actualités, petits jeux, pages produits… Son contenu est complet et évolutif. Votre enfant n’a plus qu’à faire son choix et à attendre avec impatience son arrivée dans sa boîte aux lettres !

Notre dernier conseil : prenez le temps de dialoguer avec votre enfant pour savoir si ce que vous mettez en place lui convient. D’autres belles idées d’activités liées à la lecture pourraient naître de votre échange !

Pour aller plus loin…

Voici quelques exemples d’initiatives pour la Grande cause nationale, à destination de vos enfants :

Un livre pour les vacances
Le dispositif “Un livre pour les vacances”, donne aux élèves de CM2 l’opportunité de partir en vacances avec un exemplaire offert d’un livre illustré par un dessinateur contemporain.  À chaque vacances, ils découvrent ainsi une nouvelle histoire et un nouvel artiste !

Les nuits européennes de la lecture (fin janvier 2022)
Créées en 2017 par le ministère de la Culture, les Nuits de la lecture sont un dispositif visant à faciliter l’accès aux bibliothèques et librairies avec des horaires d’ouverture exceptionnellement étendues à la nuit et l’organisation d’activités ludiques autour de la lecture pour les plus jeunes.

L’extension de l’opération Jeunes en librairie
L’opération Jeunes en Librairie est un programme de sensibilisation et un projet visant à mettre en relation les élèves du secondaire avec les librairies indépendantes au travers de projets encadrés par leur professeurs.

Pour retrouver l’ensemble des initiatives, rendez-vous sur la page du gouvernement qui y est dédiée : https://www.education.gouv.fr/ete-2021-ete-2022-la-lecture-grande-cause-nationale-323642